- Sem.

Tweet du Pape

Saint du jour

Cliquer sur le logo pour accéder aux lectures du jour logo diocese

SE METTRE EN ÉTAT D’ATTENTE EN CE TEMPS DE L’AVENT

aubin

Bientôt  le temps de l’Avent. Dimanche prochain, Jésus nous dira « Veillez donc », veillez pour ne pas être endormi. Car il nous faudra être bien éveillés quand nous entendrons l’Annonce que l’Ange de Dieu fera aux bergers dans la nuit de Noël : « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui vous est né un sauveur dans la ville de David. » Lc 2,11

Il nous faudra donc être éveillés pour percevoir  comment faire grandir cette joie qui nous sera  annoncée. Durant le temps de l’Avent, l’Église nous fait entendre les prophéties qu’Isaïe livra à Israël, et qui portent les espoirs des peuples.  Les Santons de notre crèche manifestent cette attente universelle : le loup habitera avec l’agneau, il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompu, puis ils reviendront les captifs, ils arriveront à Jérusalem dans une grande clameur, un bonheur sans fin illuminera leur visage .

Depuis Isaïe, les siècles sont passés… et les espérances des peuples demeurent. Car sur toute la surface de la terre et même à Jérusalem, la réalisation de cette promesse semble bien improbable. Où voyons-nous que le loup habite avec l’agneau? Où voyons-nous que  les hommes font des socs de charrue avec leurs épées ? Le doute peut nous saisir et les voix de la raison nous paralyser. La vie s’est chargée de nous apprendre que les situations humaines, la vie politique et parfois nos amours sont des lieux de conflits persistants. L’envie, la jalousie, la haine même, s’agitent dans le cœur des hommes et des femmes. Et en conséquence, il se fait sans cesse des choses mauvaises et corrompues.

Alors ces promesses des prophètes, cette joie annoncée ne sont-elles que des contes pour enfant, des fables pour les esprits faibles ? Mais non! Dieu veut de grandes choses pour nous et l’Église en ce temps de l’Avent est chargé de nous les faire méditer. Nous écoutons les écrits prophétiques car ils disent la véritable espérance de Dieu : un monde « …de  Justice et de Paix, de Réconciliation et de Fraternité, et  une grande joie». C’est de cette promesse là, de cette foi là, que  l’Esprit de Dieu désire que nos cœurs et nos prières soient habités. Parce que l’espérance qui vient de Dieu n’est pas une petite espérance mais l’Espérance toute entière. L’espérance qui vient de Dieu ne trompe pas car c’est bien avec elle  que l’on avance droit et que l’on participe véritablement et pratiquement à l’œuvre de Dieu.

Jésus vient passer dans nos vies pour dire: « ta foi t’a sauvé, relève-toi ». Il vient authentifier la foi qui habite en nous. Il vient combattre la mort et son œuvre de désespérance .Dieu est avec nous, Il a permis par sa Parole et sa Présence que tant de boiteux se relèvent. Nous aussi, en Église et personnellement, grâce à Lui, nous pouvons avoir des paroles et une présence qui relèvent. Il a permis par sa Parole et sa Présence de faire renaître la foi ; nous aussi, en Église et personnellement, nous pouvons avoir des paroles et une présence qui redonne foi. Le monde et nos vies ont besoin de cette espérance là. Car c’est elle qui met en route, convertit la vie, change le monde,  fait émerger et vivre la vraie joie de Noël.

Bon temps de l’Avent et bon  Noël à toutes et à tous !

 

 

Père AUBIN LEGBODJOU